Interview future maman de la semaine : Céline - Envie de Fraise
Spedizione gratuita da 25€ d'acquisto e resi gratuiti

Interview de la  future maman de la semaine : Céline

 

Future maman Céline

Céline est notre future maman de la semaine. Cette future maman, âgée de 31 ans, est enceinte de 8 mois et nous parle de sa grossesse.

 

L’annonce de votre grossesse :

Quelle a été votre première impression lorsque vous avez appris que vous étiez enceinte? Vous doutiez-vous d’une grossesse éventuelle ? Comment avez-vous annoncé votre grossesse au papa et proches de votre famille?


Pendant très longtemps, j'ai dit que je ne voulais pas d'enfants. Mais mon conjoint, à force de patience et d'amour, a su trouver les arguments pour me convaincre. Je suis tombée enceinte environ 1 an et demi après l'arrêt de ma pilule.
En fait, je crois que j'ai "su" que j'étais enceinte, je ne me sentais pas comme d'habitude, c'était étrange. J'ai acheté un test de grossesse, que j'ai fait le lendemain. Je devais absolument aller aux toilettes, il n'était que 5 heures du matin, j'ai fait le test à ce moment là. Mal réveillée, ou peut-être que je n'ai pas attendu assez longtemps, je l'ai vu négatif. Je me suis recouchée en le laissant sur le lavabo après m'être lavé les mains. Deux heures plus tard, quand mon réveil a sonné et que je suis retournée dans la salle de bains, une bandelette bleue était apparue. Je ne savais pas trop quoi en penser, je me suis assise par terre, sous le choc. Quand mon amoureux est entré à son tour dans la salle de bain, je lui ai dit "je crois que je suis enceinte, mais je ne suis pas sûre, je vais refaire un autre test dans la journée".
Je suis partie au boulot avec l'intime conviction que oui, j'étais enceinte. J'ai refait un test dans la matinée, et là, plus de doute possible : c'était positif tout de suite ! J'ai pleuré de joie, de trouille, je répétais "je vais être maman, je suis enceinte, mais qu'est-ce que je vais faire ?"
Le soir, j'ai annoncé la nouvelle au papa qui était fou de joie ! J'ai pris rendez-vous dans un laboratoire pour faire une prise de sang. Nous sommes allés chercher les résultats, positifs, le 13 février, veille de la St Valentin! Et nous sommes passés directement chez nos parents pour leur annoncer la nouvelle. Ils ont reçu chacun une bande dessinée "le guide des grands parents". Il y a eu beaucoup de larmes et d'émotions, ce sont de très beaux moments.
 

La rencontre avec votre bébé :

Lors de votre première échographie, qu’avez-vous ressenti ? Comment qualifieriez-vous votre sensation à cet instant ?


La première échographie, pour moi, c'est un peu particulier, parce qu'elle a été faite en urgence. J'avais perdu du sang, environ 15 jours après le week-end de la Saint Valentin. Je me suis donc rendue, très paniquée, à la maternité. Cette visite reste un douloureux souvenir, car malgré leur gentillesse, l'équipe médicale pensait que j'étais en train de perdre le bébé. J'ai beaucoup pleuré. Mon gynécologue a bien vu le sac gestationnel, mais il ne pouvait pas se prononcer et m'a donné rendez-vous après le week-end pour voir où ça en était. Après un long week-end d'angoisse et de pleurs avec mon chéri, nous sommes allés ensemble à ce rendez-vous, persuadés d'entendre une mauvaise nouvelle. Lors de l'échographie, le médecin nous a montré une petite tâche blanche, qui clignotait très vite en nous disant que c'était son cœur, qu'il y avait une activité cardiaque, et donc, que l'embryon était bien là. J'ai vu les yeux de mon chéri se remplir de larmes, il a serré ma main très fort. Notre bébé était encore là, c'était merveilleux, on n'y croyait plus ! J'étais soulagée, heureuse, et inquiète aussi car j'avais peur que ça recommence.

 

Le sexe de votre bébé :

Etes-vous ou étiez-vous impatiente de connaître le sexe de votre bébé ? Alors... fille, garçon ou surprise?

 

 Oui, on était très impatients de le savoir! Et c'est une petite fille qui nous rejoindra bientôt! Le fait de connaitre le sexe de l'enfant nous a permis de le concrétiser, de nous projeter encore plus. Ce n'était plus juste "le bébé", c'était notre fille.

Le choix du prénom :

Avez-vous déjà choisi le prénom de votre bébé ? Cela a-t-il été facile ?


Oui, le choix a été facile. On a tous les deux pensé à plusieurs prénoms, on en avait plusieurs en commun. On voulait un prénom assez classique, mélodieux, doux : notre choix s'est porté sur « Louise ».

La préparation à la naissance :

Comment préparez-vous la naissance de votre enfant? Prête pour une nouvelle vie ?


J'ai suivi tous les cours de préparation à la naissance avec une sage-femme, certains m'ont paru plus utiles que d'autres.
Avec le papa, nous sommes prêts, du moins matériellement, à entamer cette nouvelle vie ! On a la poussette, la chambre est prête, les placards débordent déjà de vêtements et d'accessoires pour bébé, notamment grâce à nos amis et à nos familles.
D'un point de vue plus psychologique, je pense qu'on fera comme tout le monde, c'est à dire de notre mieux ! Moi je me pose beaucoup de questions, je me demande si je vais être à la hauteur, quelle mère je serais, si je vais réussir à donner assez d'amour à ma fille.

 

Et le papa ?

Comment a-t-il réagi face à votre « transformation »? La grossesse l'a-t-il perturbé? Est-il impliqué dans votre grossesse ?


Je crois, sans vouloir rendre les autres filles jalouses, que mon conjoint est le meilleur futur papa qui puisse exister ! J'ai pu compter sur lui à chaque minute, il m'a énormément soutenue, encouragée, aidée. Il fait le ménage, les courses, il m'accompagne aux rendez-vous. Je crois bien qu'il a lu plus de livres et de magazines que moi sur la grossesse ! Je fais du diabète gestationnel, et il se démène pour m'aider dans le régime assez strict que je dois suivre. Côté câlins, il se montre très patient et respectueux de mes envies. Je l'en remercie car ce ne doit pas être facile, ma libido a sacrément diminué !  C'est un amour, hyper impliqué, hyper présent. Il a tellement hâte de tenir sa princesse dans ses bras. Je le savais déjà, mais je découvre une nouvelle facette de l'homme admirable qu'il est. J'ai l'impression que cette grossesse a décuplé notre amour et a renforcé nos liens.

 

Future maman Karine 2

Le moment magique :

Pour vous, quel serait LE plus beau souvenir de votre grossesse ?


Je ne sais pas, rien et tout à la fois ! Même si je n'ai pas eu de gros problèmes de santé, j'ai cumulé les petits maux de grossesse : nausées, chutes de tension, fatigue, douleurs en tout genre, rétention d'eau, diabète, insomnies... Et pourtant, sentir grandir la vie en soi est une expérience magique. Je crois que le moment qui m'a le plus émue, c'est la dernière échographie. Je regardais l'écran, et je me disais "c'est la dernière fois que je la vois à l'écran, la prochaine fois que je la verrais, elle sera sortie de mon ventre, je la tiendrais dans mes bras"
La première fois où je l'aie vraiment sentie bouger aussi. Maintenant, elle n'arrête plus, mon ventre fait des vagues et des bosses, c'est impressionnant !

Au travail :

Travaillez-vous ? Si oui, comment envisagez-vous le retour du congé mat ?


Oui, je travaille. Je suis chargée de communication. Mon congé maternité aurait du commencer fin septembre, mais j'ai été mise en arrêt un mois avant à cause de mes problèmes de santé. Pour l'instant, je dois dire que je ne pense pas trop à mon retour, qui doit avoir lieu fin janvier. Je sais que mes dossiers sont entre de bonnes mains, et que la vie de l'entreprise ne va pas s'arrêter parce que je ne suis plus là ! On verra quand on y sera, j'imagine que ce sera pénible d'y retourner...

 

Envie de Fraises & vous :

 

J'aime beaucoup le site. On y trouve de très jolies choses, élégantes, confortables et abordables ! Il y a aussi toute la partie « conseils » du site qui est très bien faite : le calendrier mois par mois, ce qu'il faut mettre dans la valise de maternité... C'est un site que je conseillerais à mes amies quand leur tour viendra !

 

Le mot de la fin ! 

Comment avez-vous vécu votre grossesse en règle générale ?


D'une manière générale, bien. Même si je trouve qu'on ne dit pas assez que non, cette période n'est pas forcément la plus épanouissante dans la vie d'une femme. J'ai beaucoup culpabilisé parce que j'avais l'impression de passer à côté de ma grossesse. Alors, même si je suis heureuse et impatiente de serrer bientôt ma fille dans mes bras, je voudrais dire à toutes les autres futures mamans que c'est normal aussi d'avoir des moments de doute, de ras-le-bol, de découragement. La grossesse n'est pas faite que de moments faciles, on ne passe pas neuf mois avec un air béat en se caressant le ventre. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Katell est notre future maman de la semaine. Cette jeune femme de 25 ans attend son premier enfant pour le mois de juin.

...................................................................................................................................................................................................

ENVIE DE PARTAGER ? LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE   Badge_Facebook.jpg

..

 

newsletter
Torna su s'inscrire à la newsletter

Hai aggiunto al tuo carrello

La mia wishlist

Devi essere registrata per poter creare una wishlist

Log in / Crea un account

Toutes les offres en cours :