Interview future maman de la semaine : Nadège - Envie de Fraise
Spedizione gratuita da 25€ d'acquisto e resi gratuiti
La future maman de la semaine
Future maman Nadège

Nadège, 27 ans, 7ème mois de grossesse


L'annonce de votre grossesse :


Quelle a été votre première impression lorsque vous avez appris que vous étiez enceinte? Vous doutiez-vous d’une grossesse éventuelle ? Comment avez-vous annoncé votre grossesse au papa et proches de votre famille?


Nous nous y attendions pas du tout, quelle belle et grande surprise ! En effet, cela faisait un an que j’enchainais les examens médicaux. Lors des dernières consultations, les médecins nous avaient annoncé que nous risquions d’avoir de grandes difficultés pour avoir un enfant et qu’il fallait s’y mettre rapidement pour pouvoir maximiser nos chances. Un mois après notre décision, voilà que le test s’avère déjà positif ! Je n’y croyais pas, persuadée que nous étions engagés sur un processus beaucoup plus long de quelques années.

 

Un matin, en me préparant pour aller travailler, je remarque que ma poitrine a pris du volume. Mon conjoint sourit et dit en plaisantant : « Si ça se trouve, tu es enceinte ! » On en rigole, et pourtant l’idée me trotte dans la tête … Le midi, je prends des renseignements sur Internet et me rend compte de plusieurs symptômes, notamment une grande fatigue, typique des premiers mois, qui me pousse à aller me coucher tôt, alors que ce n’est vraiment pas mon habitude. Je décide de me rendre à la pharmacie l’heure de midi, fais le test au travail, et là … le trait s’affiche ! Pendant plusieurs minutes je reste focalisée sur le test, je n’y crois pas, mes sentiments oscillant entre étonnement, joie et inquiétude.

 

Le soir même, je suis passée dans un magasin de jouets et, j’ai acheté un lapin en bois sur une petite voiture (le papa étant passionné d’automobile). Hasard du calendrier, le jour d’avant nous avions fêté ses trente ans, donc en arrivant à la maison, je lui annonce un nouveau cadeau, bien qu’il ait déjà été très gâté. Il ouvre avec précipitation le paquet, et là, il comprend tout de suite ! Il est lui aussi sonné par la nouvelle et ne cesse de répéter : « C’est vrai ? C’est vrai ? ». Il prend la décision de sortir un peu prendre l’air et arroser le jardin. En sortant j’éclate de rire car il arrosait tout … sauf le jardin, trop drôle ! En tout cas, il nous a bien fallu une semaine pour réaliser cette grande nouvelle.

 

Côté parents proches, nous avons décidé d’attendre de leur rendre visite pour leur annoncer ma grossesse. Ils sont à 500 kms de chez nous et n’avions pas envie de leur dire par téléphone. Pour se faire nous avons décidé de leur offrir un livre sur les grands parents débutants, car il s’agit pour eux de leur premier petit-enfant. Hasard du calendrier toujours, il s’agissait ce week-end là de l’anniversaire de ma maman … A l’ouverture de son cadeau, elle a tout de suite compris, et m’a sauté dans les bras. Mon papa, habituellement si bavard est resté muet, et au bout de quelques minutes sont apparues des larmes sur ses joues. C’était vraiment un instant magique ! Côté beaux-parents, ils n’ont pas tout de suite compris le sens de notre cadeau, heureusement nous avions eu la bonne idée de glisser notre première échographie à l’intérieur du livre. Après ça, ils ont compris mais ont mis tout de même quelques jours à réaliser, s’excusant à plusieurs reprises de cela. Enfin, je terminerais par cette phrase mémorable que nous a fait mon grand-père, cette fois-ci par téléphone : « Ce n’est pas d’être arrière-grand-père qui me perturbe, c’est de dormir tous les soirs à côté d’une arrière-grand-mère ! ». Il a beaucoup d’humour mon papy !  



La rencontre avec votre bébé :


Lors de votre première échographie, qu’avez-vous ressenti ? Comment qualifieriez-vous votre sensation à cet instant ?


La première échographie s’est faite plus tôt que prévu. Nous venions d’apprendre quelques jours plus tôt que j’étais enceinte, et commencions seulement à faire les premières démarches médicales en ce sens. Seulement voilà, au bout de quelques jours, j’ai commencé à avoir des saignements selon moi anormaux. Un soir, mon conjoint m’a conduite aux urgences ayant peur d’un éventuel problème, ou pire encore, d’une fausse couche. A l’hôpital, nous avons rencontré un docteur, qui aujourd’hui encore me suit dans l’évolution de ma grossesse, qui nous a tout de suite rassurés en nous indiquant que des saignements en début de grossesse sont très fréquents. Nous en avons profité pour faire une échographie de datation et ce fut notre première rencontre avec notre petit bout de chou. Et là, nous étions face à la réalité : « Oui, il est bien là, il existe ! Ce petit pois va bouleverser nos vies, ça c’est sûr ! » C’était beaucoup d’émotion. Cependant, à l’annonce de la datation, nous avons très surpris, et nous demandons encore aujourd’hui où notre petit bout a bien pu être conçu. C’est un grand mystère et ça nous fait bien rire … et gamberger !   

 

Le sexe de votre bébé :

 

Etes-vous ou étiez-vous impatiente de connaître le sexe de votre bébé ? Alors... fille, garçon ou surprise ?

 

C’est à la première échographie « officielle » que nous avons appris le sexe de notre enfant. Pour ma part, j’étais intimement persuadée que c’était un garçon, l’instinct maternel sûrement ! J’aurai aimé une fille et le papa un garçon. Donc, en nous rendant à l’échographie, nous savions que de toute manière l’un de nous deux serait comblé, ce n’était donc que du bonheur. Lorsque le gynécologue s’est prononcé (au passage il nous a expliqué comment il peut voir de façon aussi précoce le sexe de l’enfant), il était dos à mon conjoint. A ce moment là, j’ai vu mon conjoint sauter sur place avec un sourire éclatant, il était manifestement plus qu’heureux ! Lorsque le gynécologue s’est retourné, il a fait semblant de rester calme. Il s’est dit content de la nouvelle (sans plus !), le menteur, il était très heureux et par la même occasion, je l’étais aussi, sans déception, car finalement, qu’importe que ce soit une fille ou un garçon, le principal c’est que nous l’aimons déjà très fort.    


Le choix du prénom :


Avez-vous déjà choisi le prénom de votre bébé ? Cela a-t-il été facile ?

 

Si j’attendais une fille, le choix serait simple car nous nous sommes arrêtés tous les deux sur le même prénom. Maintenant voilà, il s’agit d’un garçon, et là tout se complique, car à mon sens, il y a beaucoup moins de choix. C’est un avis partagé par le papa aussi. Nous avons donc investit dans un livre des prénoms qui nous a permis de passer quelques soirées à éplucher les prénoms de nos proches pour comparer leurs caractères avec les descriptifs présentés (au passage, c’est très répétitif et pas très représentatif !) C’est sympa mais finalement le prénom s’est imposé de lui-même. Un jour j’ai eu une révélation et depuis je m’adresse à bébé toujours par ce prénom. Pas convaincu au départ, le papa s’est finalement laissé porter par la magie de ce prénom, et aujourd’hui l’utilise régulièrement pour parler de, et à bébé. Mais chut, nous gardons le secret jusqu’à sa naissance, pour l’effet de surprise mais aussi pour ne pas se laisser influencer par les gens qui nous entourent. C’est notre décision et nos premiers pas dans la prise de responsabilité que constitue notre nouveau rôle de parents.


La préparation à la naissance :


Comment préparez-vous la naissance de votre enfant ? Prête pour une nouvelle vie ?

 

Souhaitant continuer à exercer mon activité professionnelle après le retour de congé maternité, ma plus grande angoisse était de ne pas trouver de mode de garde pour notre enfant, la région parisienne étant plus qu’encombrée. Heureusement, après plusieurs mois de recherche, nous sommes tombés par bouche à oreilles sur une Super Nanny Nous avons tout de suite accroché, et nous sommes sûrs que bébé sera entre de très bonnes mains. Elle a beaucoup d’expérience et pourra nous donner plein de conseils sur son alimentation, son éducation ... Autre appréhension : quoi acheter ? Il y a tellement de choses et nous ne souhaitons pas nous tromper ! Selon nous, ces questions d’organisation et de logistique sont essentielles et ne doivent pas être prises à la légère. Et pourtant, notre plus grande angoisse devrait être celle de devenir parents, de ne pas être à la hauteur. C’est étrange, mais de ce côté-là, nous n’avons aucun doute sur le fait que nous tenterons d’être les meilleurs parents qui soient pour notre petit garçon. Nous tenterons je dis bien, le succès, ce sont les années qui nous le diront.  La préparation, c’est aussi beaucoup de « dialogues » avec bébé, de la musique, parait-il qu’elle adoucit les mœurs et selon mon auriculothérapeute, Mozart aurait des bienfaits sur les bébés. J’ai investit dans un livre de chansons d’enfance que je fredonne parfois pour le familiariser au son de ma voix, ce sont des moments que nous partageons déjà rien que tous les deux. Avec son papa, nous avons déjà beaucoup de souhaits pour cette nouvelle vie qui s’annonce. Nous avons envie de lui faire découvrir le monde qui l’entoure par des promenades, des visites, des enseignements, partager avec lui nos passions à travers l’éducation musical, pour ma part, et les séances de bébés nageurs pour son papa. Il décidera de lui-même si cela l’intéresse, nous le forcerons en aucun cas sur ces choix. Cette nouvelle vie, j’en suis sûre, va être trépidante !


Et le papa ?


Comment a-t-il réagi face à votre « transformation »? La grossesse l'a-t-il perturbé? Est-il impliqué dans votre grossesse ?


Depuis le début, il ne manque aucun rendez-vous avec bébé, malgré un emploi du temps très chargé, passe beaucoup de temps à caresser mon ventre et dialoguer avec lui. Il m’aide à faire attention à ce que je mange car je l’avoue ceci constitue ma plus grande angoisse ayant toujours fait attention à ma ligne. Tous les médecins reconnaissent et approuvent son implication. Pour m’aider à évoluer dans ma grossesse, il m’a même offert dans les premiers jours qui ont suivi l’annonce, deux agendas pour immortaliser chaque instant, ainsi qu’un livre au contenu plus médical pour me rassurer sur les maux de la grossesse. Il suit attentivement toutes les étapes de ma transformation, et selon lui, ce sent de plus en plus amoureux chaque jour qui passe. Quand il me regarde, je sais qu’il ne ment pas. Preuve en est, nous avons décidé dans l’urgence de nous marier. C’était le 10 mars 2012, 10 ans après notre rencontre, tout un symbole …     



Future maman NadègeLe moment magique :


Pour vous, quel serait LE plus beau souvenir de votre grossesse ?


Au risque de ne pas être très originale, je dirais que le plus beau souvenir de ma grossesse restera le temps des annonces. Nos proches ne s’y attendaient tellement pas, cela leur fait tellement plaisir, je crois que c’est incontestablement le plus cadeau que nous pouvons leur offrir. Côté bébé, chaque coup de pied reste un moment inoubliable, et encore maintenant, à 28 semaines de grossesse, j’ai encore du mal à m’imaginer qu’un petit être est blotti là, au fond de mon ventre. C’est juste incroyable, magique ! Pour la petite anecdote, bébé a tendance à bouger dès que je me couche le soir, c’est marrant, il suffit que son papa pose sa main sur mon ventre pour qu’il s’arrête, c’est un coquin ! Je crois qu’il a déjà compris qui aura le plus d’autorité sur lui !    


Au travail :


Travaillez-vous ? Si oui, comment envisagez-vous le retour du congé mat ?

 

Effectivement, je suis encore en activité, il reste encore un bon mois avant mon congé maternité, mais je tiens le coup car je suis de nature hyperactive ! Mon métier de Responsable marketing est une chance, car ce n’est pas un travail « physique ». J’ai souvent une pensée pour ces femmes qui exercent un travail physique en étant enceintes, cela ne doit vraiment pas être facile tous les jours. Après mon congé maternité, j’ai envie de profiter encore un peu de mon petit bout. J’ai donc fait la demande pour être à 80 % durant 6 mois, le temps de reprendre mon rythme de croisière. Ce temps partiel est une aubaine. Il va nous aider à prendre nos repères, nous organiser, et nous libérer beaucoup de temps avec le papa le week-end pour profiter à fond de bébé.    


Envie de Fraises & vous :

 

Après de multiples recherches en magasin et sur le net, j’ai été très déçue par le peu de modernité qu’on offre aux futures mamans dans leur choix vestimentaire. Je me suis toujours imaginée enceinte à la pointe de la mode, c’était frustrant. Lors d’une énième recherche sur le web, j’ai eu la chance de tomber sur le site Envie de Fraise. Enfin un site à l’image que je me fais de la femme enceinte, avec des vêtements fashions mettant en valeur nos belles rondeurs, et surtout notre joli ventre rond. J’ai tout de suite craquée et me suis immédiatement inscrite à la newsletter ! Quelle bonne idée ! Chaque semaine, j’attends avec impatience cette lettre qui m’informe sur la progression de ma grossesse et l’évolution de mon bébé. Les conseils sont toujours pertinents, et en plus, elle offre la possibilité de réductions tout au long de l’année. Que du bonheur quoi ! Pour mon mariage, j’ai eu besoin d’une jolie robe à me mettre pour le lendemain, je n’ai pas hésitée à commander sur le site une jolie robe framboise. Ma grande surprise : une livraison ultra rapide avec pleins de petits cadeaux dans le paquet, une robe parfaitement ajustée … Je vais donc me laisser tenter de nouveau d’ici les beaux jours …       



Comment avez-vous vécu votre grossesse en règle générale ?

 

Trop rapide ! Je suis déjà à 28 semaines, je ne vois pas les semaines passer. La nature est tout de même bien faite. Je pense effectivement que toutes les phases de la grossesse sont indispensables pour que notre couple réalise petit à petit qu’il va bientôt accueillir un petit être, et que notre vie va en être bouleversée à tout jamais. Il y a des moments difficiles, notamment les premiers mois, mais très vite effacés par des coups de pieds ou encore des images à l’échographie qui nous émerveillent à chaque fois. Notamment ce jour où, à la deuxième échographie obligatoire, notre petit garçon avait le bras plié et le pouce relevé, l’air de dire : « Ne vous inquiétez pas, papa et maman, ici tout va bien, c’est le pied ! » Qu’il en profite encore car ça ne va plus durer très longtemps maintenant, l’accouchement étant prévu fin mai … Le début de notre vie de famille.  




Envie de partager ? Laisser votre commentaire

newsletter
Torna su s'inscrire à la newsletter

Hai aggiunto al tuo carrello

La mia wishlist

Devi essere registrata per poter creare una wishlist

Log in / Crea un account

Toutes les offres en cours :